Ode à la boue, 2018

Vidéo, 09'07''

Images : Alessandra Zeka
Montage : Elaine LaBrie

Montage d’images fixes et en mouvements d’une performance effectuée à San Juan de Oriente à l’occasion d’une résidence au Nicaragua. Dans cette ville reconnue pour son travail de la céramique, les artisans continuent de fabriquer chaque pièce à la main.

En allant à leur rencontre, j’ai appris que la terre utilisée par le potier doit d’abord être préparée en la piétinant. Cette opération, qui se décline en plusieurs étapes, m’a immédiatement attirée. J’ai alors souhaité « danser » dans cet espace boueux. Une fois en « scène », j’ai vite perçu la difficulté de s’y mouvoir. Seules possibilités, presser, écraser cette masse aqueuse ou sautiller d’un pied à l’autre. Tant bien que mal j’ai suivi Arnulfo Miranda, l’artisan qui pétrit cette matière informe.

Parvenue à la dernière étape, je lui ai demandé si je pouvais entrer en contact avec lui. En introduisant ce rapprochement et en allant jusqu’à l’abandon du poids de mon corps, je souhaitais, à travers cette rencontre, que surgisse une danse. Ode à la boue se termine ainsi sur les images d’un duo improvisé, sensible, gracieux, complice.